Éclectisme fin-de-siècle (1870-1899)

Dans le dernier quart du XIXe siècle, Genève connaît une phase de croissance inédite avec l’urbanisation des nouveaux quartiers émergeant entre les anciennes fortifications et la campagne. Sur les communes de Plainpalais, des Eaux-Vives et du Petit-Saconnex, le classicisme des constructions laisse place à un éclectisme qui ne dédaigne plus la fantaisie.

Un nouveau langage ornemental s’y élabore, des ferronneries moulées des balcons aux décors des murs et des sols des halls d’entrée, s’appuyant sur un solide réseau de fabricants industriels, du Rhône à la Belgique en passant par le nord-est de la France.